journal_grand

Après avoir encaissé la nouvelle de mon licenciement et négocié mes indemnités de sortie, je me suis retrouvée soudainement libre de tout mon temps, à la maison, entourée de mon homme et de mes 3 cabots.

Pas de procédures administratives à entreprendre vu que j’ai 7 mois de préavis tout frais payés, …  tout en restant bien tranquillement au milieu de mon petit paradis vert.

Cependant, ... pas question de rester à ne rien faire pendant 7 mois. Il faut continuer à chercher un travail dans la région. Un an que je parcours les annonces, un an que je postule dans des fonctions qui ne sont pas les miennes, aucune offre d’emploi en Maison de repos ne se présentant à moi.

Mais voilà qu’une annonce parait : « employée administrative » à mi-temps dans la maison de repos du CPAS de la ville voisine !

Une aubaine, j’envoie mon CV et attends, impatiente, les nouvelles. Trois semaines plus tard je suis convoquée pour la 1ère épreuve écrite.

reunion_des_ecoles

Je m’y rends sans aucune crainte, l’annonce ne demandant ni formation, ni expérience dans le milieu et me sentant sûre de moi sur ce coup là.

Dans la salle, nous sommes 30, assis chacun à une table, nous jaugeant, nous observant, nous comptant, évaluant lequel d’entre nous pourrait nous rafler la place sous le nez, ou lequel pourrait être pistonné et sûr d’obtenir ce poste tant désiré.

On nous distribue les feuilles, ... au top, nous les retournons et découvrons LA question ! Deux heures pour répondre à l’unique énoncé …. « Le vieillissement de la population : quelles solutions notre société a à offrir à ce nouveau problème ?» … Wouawwwww, les bras m’en tombent ! Je scrute mes voisins, … tous semblent figés, en arrêt, sidérés par la question.

Moi je jubile, … une question écrite pour moi ! Et je rédige, rédige, encore et encore, … 4 pages de dissertation sur un sujet que je maîtrise parfaitement et qui me passionne.

Mais mes pauvres comparses … aucun diplôme requis, aucune expérience demandée … ils se sentent floués, et je les comprends !

Ensuite vient l’attente, … je me remémore chaque idée développée, me demandant si j’ai traité le sujet comme ils le demandaient, si je ne passe pas pour une idéaliste, si …, si … et j’attends.

mHT_i57hV8q3tNEURyHvaDpURfM

Trois semaines plus tard, … la délivrance : je peux me présenter à la deuxième épreuve intitulée « Utilisation des logiciels informatiques » qui a lieu une semaine plus tard. Une semaine à ressortir les livres adéquats, à les étudier et à faire diverses expériences sur mon PC. Les logiciels, je les utilise tous les jours, tant dans ma vie personnelle que professionnelle, mais je n’ai jamais suivi de cours d’informatique et n’ai donc aucune notion théorique. Si je ne maîtrise pas qqch, … pas de soucis, je cherche, je tâtonne, et sillonne internet afin de trouver une solution, ... mais de là à être apte à présenter un examen, … le stress monte tout à coup.

Le jour redouté arrive, … nous sommes 7 dans la salle.

Une question sur  Word, une sur Excel et une sur le publipostage !

Quelle grande idée ais-je eu de potasser mes bouquins toute la semaine. Grâce à eux, je termine la première l’épreuve, sûre d’avoir réussi et de pouvoir passer à la troisième épreuve.

reunion

Nous sommes mi-juin quand je suis convoquée pour l’entretien oral. Je m’y rends, à nouveau détendue, et me présente à trois personnes travaillant pour la Commune.

L’entretien se passe à merveille même s’ils présentent une légère réserve quant à mes « surqualifications » par rapport au poste proposé. On m’interroge sur mes capacités en comptabilité et me sous-entend qu’un autre poste, en remplacement, se présente bientôt dans la même résidence. Je sors de là totalement rassurée, persuadée qu’ils ne peuvent en aucun cas choisir quelqu’un d’autre que moi … cette Maison de repos est faite pour moi !

La semaine suivante, un appel et une voix charmante m’annonçant que je suis l’Elue et que l’on m’attend deux jours plus tard pour commencer dans ma nouvelle fonction. Je vous passe ma déception et mon désarroi, deux minutes plus tard, quand la charmante voix me demande d’apporter mon passeport APE, autrement dit, mon inscription comme demandeur d’emploi.

ddcntzg5

Le monde s’écroule autours de moi, … je ne suis pas chômeuse, je suis toujours sous contrat chez mon employeur précédent et je risque de perdre cette place pcq je ne suis pas demandeur d’emploi … Aucune solution possible pour le CPAS, il faut ce document pour pouvoir être engagée !

Commencent alors les démarches et les coups de fil pour découvrir les modalités de ce fameux document, et les négociations avec mon ancien patron afin qu’il m’établisse une fin de contrat au 30 juin, tout en conservant mes indemnités.

Il accepte, m’envoie mon C4, je m’inscris comme demandeuse d’emploi, reçois mon fameux passeport APE et commence à travailler le 03 juillet.

emotions_joie_clr

Le jour de la signature de mon contrat, on me propose un deuxième mi-temps en remplacement en comptabilité, ... et je commence le 05 juillet !

Voilà le petit résumé de certaines demes aventures qui justifièrent mon silence … en effet, mes deux mois à la maison me permirent également d'accueillir à la maison un nouveau comparse à 4 pattes, ... et ma chère et tendre grand-mère ! Mais ce sera une autre histoire !